Le Lieutenant Général Baron JACQUES de DIXMUDE

Qui donc fut cet homme ?

  • Quels liens avait-il avec notre Régiment ?
  • Pourquoi notre Quartier porte-t-il son nom ?
  • Pourquoi commémorer sa mémoire ?
  1. Jules, Alphonse JACQUES est né à STAVELOT le 24 février 1858 Après ses études secondaires, il reçoit une formation d’Officier à l’Ecole Royale Militaire de 1876 à 1878 (27e Promotion Infanterie Cavalerie) et est nommé Sous-Lieutenant en mai 1878. Après quelques années d’affectation au sein du 9e Régiment de Ligne, il suit une formation à l’Ecole de Guerre (actuellement IRSD), avec la 14e Division Ecole de Guerre, et se voit attribué le brevet d’Adjoint d’Etat-Major (AEM) en décembre 1886.
  2. Répondant à l’appel du Roi Léopold II, il s’illustre d’abord au CONGO (futur CONGO BELGE) de 1887 à 1905 où il démontre de brillantes qualités de soldat mais aussi de grand organisateur.
    Ainsi :
    • il est un des pionniers de la pénétration de la civilisation au CONGO
    • il participe aux campagnes anti-esclavagistes
    • il fonde ALBERTVILLE (KALEMIE) au débouché de la LIKUGA dans le lac TANGANYKA ( Haut KATANGA)
    • il sert dans la région du lac LEOPOLD II (Lac MA:/ NDOMBE)
    • il met au point le tracé des voies ferrées vers la province du KATANGA.
  3. Rentré en Belgique en 1905, il est d’abord affecté au 11e Régiment de Ligne, puis fait mutation comme Major au 13e Régiment de Ligne où il est Officier Adjoint au Chef de Corps.
    Après avoir été Officier Commandant en second de l’Ecole Royale Militaire, il est nommé Lieutenant-Colonel le 26 juin 1913 et est désigné pour le 12e Régiment de Ligne en tant qu’Officier Adjoint au Chef de Corps (Comd 2d).
  4. A cette époque, le 12e Régiment de Ligne est une Unité composée d’un petit Etat-Major et de TROIS Bataillons à QUATRE Compagnies chacun, ainsi que d’un dépôt de mobilisation et d’une Compagnie Ecole.
    Sur pied de guerre, après mobilisation, il compte un effectif de + 2.300 hommes. Le 12e Régiment de Ligne fait partie d’une Brigade Mixte qui, elle-même, fait partie de la 3e Division d’Armée dont les exploits lui vaudront la dénomination de DIVISION de FER !
  5. En mars 1914, le Lieutenant-Colonel AEM JACQUES devient le 26e Chef de Corps du 12e Régiment de Ligne.
    Il ne le sait pas encore, et pour cause, il assumera bientôt la mobilisation le 30 juillet 14 et le passage sur pied de guerre du Régiment qu’il conduira ensuite à la gloire du 4 août jusque fin octobre 1914.
    Durant le reste de la guerre Jules JACQUES restera, au niveau Brigade d’abord puis à l’échelon Division ensuite, le supérieur hiérarchique de notre glorieux Régiment avec lequel il conservera des liens très étroits, aimant s’entretenir en Wallon avec "ses Anciens du 12" .
  6. Sous le Commandement du Colonel AEM JACQUES, le 12e Régiment de LIGNE
    1. participe aux combats de la Position fortifiée de LIEGE en août 1914 où il soutient le premier choc des Allemands.
      Les Lignards du 12 sont ainsi engagés à VISE, QUEUE DU BOIS, HERSTAL, RABOSEE, SART TILMAN.
      A HERSTAL, les Lignards du 2e Bataillon du 12e Régiment de Ligne barrent victorieusement le passage aux MECKLEMBOURGEOIS des 89e et 90e Régiments, capturant plusieurs centaines de prisonniers et enlevant l’étendard du 3e Bataillon du 89e Régiment de Grenadiers MECKLEMBOURGEOIS, fait resté unique dans les annales de l’Armée !
      Ces combats valent au 12e Régiment de Ligne sa première citation : LIEGE, "pour commémorer sa belle conduite au cours de la glorieuse défense de LIEGE en août 1914".
    2. participe aux combats au SUD de la Position Fortifiée d’ANVERS de août à octobre 1914.
      Les Lignards du 12 sont ainsi engagés à OVER DE VAART, LONDERZEEL, BLAESVELD et LOKEREN.
      La vaillance du Régiment lui vaut sa deuxième citation : ANVERS, "pour commémorer sa participation aux opérations sous ANVERS du 20 août au 8 octobre 1914.
    3. participe à la Bataille de l’YSER en défendant, à outrance la tête de pont de DIXMUDE en octobre 1914.
      Le 12e Régiment de Ligne combat alors intensément dans ses tranchées durant 11 jours et 11 nuits, sans relève, ne cédant pas un pouce de terrain.
      Le Colonel AEM JACQUES, blessé deux fois, refuse de quitter son poste !
      Au cours de la seule journée du 24 octobre, les Lignards du 12e Régiment de Ligne arrêtent puis repoussent 26 attaques allemandes.
      Le Régiment atteint à DIXMUDE le sommet de sa gloire !
      Ce comportement héroïque vaut au 12e Régiment de Ligne :
      • sa troisième citation : DIXMUDE
      • l’octroi à son Drapeau, par le Roi ALBERT I lui-même, de la croix de chevalier de l’ordre de Léopold.
    4. Ces combats héroïques de nos Lignards, sous le Commandement du Colonel AEM JACQUES, attireront l’attention et l’estime toute particulière du Roi ALBERT I pour le 12e Régiment de Ligne auquel il confiera, dès 1915, son fils, le Prince Léopold, futur Roi Léopold III.
  7. En fin des combats glorieux de la journée du 24 octobre, le Colonel AEM JACQUES est appelé à reprendre le Commandement a.i. de la Brigade dont fait partie le 12e Régiment de Ligne tout en continuant d’être le Commandant de la tête de pont de DIXMUDE. Il est commissionné Commandant de Brigade en mars 1915, nommé Général-Major en avril 1915 puis Lieutenant Général en mars 1916. A la tête de sa "Division de FER", il brise l’attaque allemande sur MERCKEM, enlève la crête des FLANDRES (STADENBERG) et participe à la victoire finale (LA LYS).
  8. Le Lieutenant Général JACQUES est fait BARON le 15 novembre 1919 ; il est admis à la retraite le 1er avril 1923. En 1924, le titre de DIXMUDE est adjoint à son nom. Il devient ainsi, pour la postérité, le Lieutenant Général Baron JACQUES de DIXMUDE.

    Le 17 juin 1925, le Baron JACQUES de DIXMUDE est fait citoyen d’honneur de la Ville de DIXMUDE, cité qu’il contribue à défendre avec tellement d’ardeur et de détermination.
    Le Lieutenant Général Baron JACQUES de DIXMUDE décède à BRUXELLES le 24 novembre 1928 ; des funérailles nationales sont organisées auxquelles participent le Roi ALBERT I, la Reine ELISABETH ainsi que le Gouvernement.
    Il repose au cimetière de VIELSALM où une stèle à sa mémoire est inaugurée par les Anciens de "son 12" le 11 mai 1930.

  9. En hommage à sa mémoire :
    • une statue en pied est inaugurée au centre de la Grand Place de DIXMUDE ; l’Amicale du Régiment est intervenue fermement pour son maintient il y a quelques années.
    • plusieurs villes, dont LIEGE, ETTERBEEK, STAVELOT, VIELSALM, ont tenu soit à lui ériger une statue, soit à lui dédier une de leurs rues.
  10. Jusqu’en 1995, le quartier du Régiment portait le nom du LtGen JOOSTENS.
    Le LtCol BEM WILLEM, Chef de Corps, appuyé par l’Amicale du Régiment introduisit une requête en vue d’un changement de dénomination.
    Le 26 juillet 1995, par décision du Chef de l’Etat-Major Général le quartier occupé par le Régiment 12e de Ligne Prince Léopold – 13e de Ligne a reçu la dénomination de

    " Quartier Lieutenant Général Baron JACQUES de DIXMUDE "

  11. Ainsi donc ce chef valeureux et déterminé qui l’avait par de si nombreux combats conduit à tant de gloire, rejoignait-il, au delà de la mort, son Vaillant Régiment.
    Que ce soit comme Chef de Corps, ou Commandant de Brigade puis Commandant de Division, son nom restera à jamais indissociable des sept citations et inscription du Drapeau du 12e Régiment de Ligne Prince Léopold qui sont :

    LIEGE - ANVERS - DIXMUDE - YSER - MERCKEM - STADENBERG - LA LYS- CAMPAGNE 1914-1918

Retour Historique

Copyright © Amicale Royale -
10